LA CHAPELLE

1111260110331370189098977La chapelle est notée dans un dénombrement des terres de 1735 à 1780 établi par Pierre Louis Joseph Jacops, seigneur de Lompret.

En 1775 on relate également la vente de terres de la seigneurie de Lompret:  » ce fief tenu de ladite seigneurie de Lompré appartient aux héritiers de Pierre de Surmont sur lequel est érigé une chapelle ».

De même dans un bail établit le 16 avril 1783, Messieurs et Mesdames Scherer de Scherbourg De Vendeville, Malfait, Marie Christine Du Ponchel, Bacqueville, Houzé attestent  » Le seigneur bailleur se réserve la petite pièce de terre contenant un cens ou environ situé près de la chapelle le long du chemin qui conduit à l’église de Lompret …….. ».

On peut toutefois affirmer qu’elle existe depuis plus de 4 siècles. Elle fut érigée sur l’emplacement actuel qui était situé à l’extrémité du domaine du Plouich. En 1595 ce fief du Petit-Plouich est un hommage de Louis Honglet, écuyer, seigneur des Marets, à sa femme Jeanne de la Chapelle. Un autre document datant de 1524 relate que « Jacques du Vinage a laissé dix sous d’argent en 1524 pour qu’un cierge brûle devant la statue de la vierge, protectrice de la paroisse de Lompret ».

En 1673, Pierre Mille tient ce fief.  » planté de bois montants y ayant une chapelle édifiée dessus, laquelle chapelle, il l’a cédée au seigneur du dit lieu, s’estant réservé les plantys allentour d’icelle, estante sur le chemin menant de l’église du dit lieu au Plouich et à Villers, estant dans l’enfourchure desdits chemins ».

Jacques Duberon en 1688 évoque de la terre et seigneurie de Lompret et d’une chapellette « consistant d’un pré auprès de la chapellette, estant sur les chemins allant de l’église de Lompret vers le Plouich,J.Courouble et Jacques Pair en tienne chacun un fief, lequel fief il advoue tenir de Monseigneur Prince d’Espinoy à cause de sa terre et baronnie de Chysoing ».

Chapelle001

L’école libre de la Sainte Famille, construite par la famille Dambricourt dans les années 1840 était située derrière la chapelle. De l’autre coté de la rue menant au domaine du Plouich se situait également le patronage.

Elle a fait ces dernières années l’objet d’une rénovation et est entretenue et servie chaque jour par le conseil paroissial.

Au fil des ans cette chapelle a subit de nombreuses rénovations comme l’indique la date gravée au fronton (1841), la dernière date de 1994.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *