LITURGIE CATHOLIQUE

La Paroisse de Notre Dame de l’Assomption est détentrice de trois bannières qui participaient autrefois de toutes les processions.

  • Celle du Bon Pasteur qui date probablement du 19 ème siècle

 

 

 

 

  • Celle de la Vierge au Chapelet qui pourrait être plus ancienne

SONY DSC

  • Celle des Femmes Chrétiennes représentant l’Education de la Vierge

SONY DSC

Figure également dans les biens sacrés plusieurs bannières de mur ou de lutrin dont une particulièrement étonnante représentant une mosquée supposée être celle de Jérusalem.

 

Parmi les pièces anciennes figurent à l’inventaire des biens:

  • deux « Bourses viatiques », pièces rares aujourd’hui et qui servaient à apporter la communion contenue dans la Custode au domicile des malades et impotents.

SONY DSC

  • deux tours de dais de procession

  • quelques voiles de calices

SONY DSC

  • deux conopées ( voile recouvrant le tabernacle) et plusieurs tours de tabernacle aux couleurs liturgiques.

  • une importante série de voiles qui recouvrent le calice et la patène jusqu’à l’offertoire.

  • quelques pales (cartons recouverts de soie brodée blanche qui sont posées sur le calice)

  • une série de bourses ( pièce aux couleurs liturgiques qui permettait de ranger le Corporal sur lequel reposeront durant la célébration Eucharistique le Calice et la Patène, évitant ainsi de répandre les éventuelles miettes d’hostie consacrée)

Depuis les dernières réformes « l’art de célébrer la messe » a été présenté au sein du PGMR (Présentation Général du Missel Romain) approuvé en 2000 par le pape Jean-Paul II.

L’instruction Redemptionis Sacramentum de 2004 parle de  l’obligation du port de l’aube serrée autour des reins par le cordon, avec comme seule exception, le cas d’une coupe de forme soutane. Si le vêtement civil apparaît au col de l’aube, un amict devra être revêtu

L’Étole, est l’ornement liturgique principal du prêtre. Cette longue écharpe symbolise le fardeau de l’Évangile que le prêtre doit porter sur ses épaules.C’est également la représentation de l’honneur qu’il a de servir Dieu. Le Diacre portera également l’Étole mais en sautoir, en travers de la poitrine et reposant sur l’épaule gauche; ce type d’Étole est généralement réalisé avec un lien entre les deux moitiés qui reposera au niveau de la hanche droite.. Une dernière forme d’Étole est celle plus courte réservée à la visite des malades et des mourants.

Avant la réforme, le prêtre portait également sur l’avant bras le manipule

SONY DSC

La Chasuble est un ample vêtement sans manche, réservé au prêtre lors de la célébration de la messe. Elle symbolise l’Amour de Dieu qui enveloppe l’Humanité.

 

La Dalmatique est une grande tunique à manches courtes que portent les diacres et que portaient également les sous diacres. C’est le symbole du serviteur


Le Voile Huméral recouvre les épaules de prêtre lorsqu’il transporte le Saint Sacrement ou pour sa bénédiction.

Le Pluvial ou Chape est utilisé pour les processions, actions sacrées ou bénédictions du Saint Sacrement par le prêtre.

Il est de tradition qu’une couleur spécifique soit affectée selon les temps liturgiques, les fêtes ou événements.

  • le blanc aux offices et aux messes du temps Pascal et de Noël; aux célébrations du Seigneur autres que celles de sa Passion; à celles de la Vierge Marie, des Anges, des Saints qui ne sont pas martyrs, aux solennité de tous les Saints( 1er novembre), Saint Jean-Baptiste (24 juin), aux fêtes de Saint Jean l’Évangéliste (27 décembre), de la Chair de Saint Pierre (22 février) et de la conversion de Saint Paul (25 janvier).
  • le rouge est porté le dimanche de la Passion et le Vendredi Saint, le dimanche de Pentecôte, aux célébrations de la Passion du Seigneur, aux fêtes de la naissance au ciel des Apôtres et des Évangélistes, aux célébrations des Martyrs et lors des cérémonies de Confirmation.
  • le vert correspond aux offices et messes du temps ordinaire
  • le violet est employé durant l’Avent et le Carême, ainsi que lors des offices et messes des défunts
  • le noir bien qu’abandonné dans nos régions peut toujours être employé lors des messes des défunts
  • le rose est également de service dans les paroisses possédant des ornements de cette couleur, le troisième dimanche de l’Avent (Gaudete), le quatrième dimanche de carême (Laetare) et le dimanche de l’Assomption en honneur de Marie.

Les enfants de chœur étaient pour leur part vêtus d’une soutane rouge ou noire pour les enterrements recouverte d’un surplis blanc brodé ainsi que de chaussons fourrés, en effet le sol de nos églises n’était pas chauffé dans un récent passé.